carlos_amorales_butterflies

Si comme moi vous n'aimez mais alors pas du tout, du tout les décos d'Halloween sanguinolantes mais que vous avez quand même un peu envie de décorer votre intérieur, j'ai une série de photos à vous montrer. 

L'idée est de miser sur un élément de déco et de jouer sur la quantité. L'impact visuel prend de suite une autre dimension. Et il n'est pas question de se fournir dans un rayon déco d'Halloween ! 

Les natures mortes ont pour but de rappeler l'éphémère de la vie. Au catalogue : des fleurs destinées à faner, des fruits bien mûrs, du gibier ou du poisson, un crâne, une horloge, une bougie qui vient d'être éteinte, des petites bestioles (vers, mouches, papillons ...). Humm ! appétissant n'est-ce pas ? 

Les papillons suffiront ! - riiires - Un peu de poésie, qu'importe que le temps fasse son oeuvre. 

Sauf que de papillons mignons, selon le nombre ils peuvent finir par être oppressants ... 

15 000 papillons noirs en papier ont été nécessaires pour L'heure maudite de l'artiste Carlos Amorales. 

Plutôt flippants, non ?

 

Bon découpage si vous vous sentez de l'imiter à plus petite échelle ! - riiires - 

blanche

 

* Photos - Fondation Adolfo Pini *