noel_cheers

Pixabay

Je sais que vous venez prendre un shot de futilités sur le net et que vous n'avez pas envie de vous prendre une dose d'anxiété. 

Nous avons assez des médias pour ça !

On n'avait déjà pas vu venir le réveillon avec Papy et Mamie qui mangent la bûche dans la cuisine. 

Mais alors sur le papier, la prochaine édition ne fait pas bien rêver. 

On nous annonce un Noël sobre, un sapin qui clignotera peut-être par intermittence, des gros pulls, un chauffage à max 19°C. 

Et avec la fin de l'abondance, dans la hotte du Père Noël, les lutins glisseront des bouteilles d'huile de tournesol, des bons d'essence et pour les plus sages un pot de moutarde. Youhou ! 

Pourquoi ne pas officiellement décaler Noël le 25 juillet ? Après tout la coupe du monde de football est bien décalée ...

 


 

Voir le verre à moitié plein pour ce Noël

On ne va pas se laisser aspirer par la spirale de la sinistrose. 

Noël aura lieu coûte que coûte. 

Et de toute façon il n'y a bien que l'industrie du textile qui propose des robes manches courtes ou à dos nus. Certes les shootings ont lieu en fin de premier semestre mais en pratique le client achète à l'automne pour une fête en hiver. La raison est toute simple : l'é-co-no-mie de tissu ! 

Donc les pulls, ce n'est pas un scoop, ça se porte en hiver. 

Pour ce qui est du chauffage, je le confesse volontiers, je ne suis pas un exemple à suivre. A 19°C, j'ai très très froid (heureusement je ne vis pas dans un loft - riiires-). Pour vous dire, je porte des Damart 10 mois sur 12 ! Toujours est-il que j'ai la bonne astuce pour réchauffer l'ambiance et partager un moment de convivialité : la raclette ! - riiiires - Une fois que la résistance de l'appareil se met en route, tout le monde se prend un coup de chaud autour de la table. Gare à celui qui n'a pas prévu de retirer un gilet ou un pull. 

 


 

Limiter les dépenses inutiles de Noël

L'incontournable sapin

Le roi des forêts ne passera pas à la trappe. 

Le sapin de Noël naturel fait les frais de la hausse du prix des engrais et du pétrole. Mais les prix n'exploseront pas. Par contre la sécheresse a fait des dégâts sur les jeunes plants. Immanquablement cela aura des répercussions pour les Noëls à venir. 

Les enseignes vont multiplier les offres de réduction ou de remboursement sous forme de bons d'achat. Comme chaque année, je vous ferai un petit rappel des offres.

Quant aux sapins artificiels, scrutez les annonces sur les sites de seconde main, déplacez-vous dans les ressourceries. Avec les déménagements de l'été, on croise beaucoup de sapins devenus encombrants. Si vous visez un modèle haut de gamme ou au coloris original, les meilleures aubaines sont en janvier. Patience ! Un dernier sapin naturel et le tour est joué ! 

Les boules et décorations de Noël

Des décorations de Noël par dizaines attendent leur heure de gloire dans une ou plusieurs boîtes. Vous en avez déjà probablement plus qu'il n'en faut pour faire plier le sapin. - riiires - Si vous tenez vraiment à renouveler votre stock, de nombreux DIY existent même pour les deux mains gauches. - riiiires - 

noel_boules

Pixabay

Les tenues de fête

Du pull moche de Noël à la robe en lamé bien bling-bling, vous avez forcément une tenue que vous apprécierez de reporter. Si l'envie de changer vous démange, échangez vos pulls entre amis ou collègues. Plusieurs pulls moches accumulés au fil des ans, il y en a bien parmi ce surplus qui peuvent servir pour un jour. Sur Vinted, vous pouvez dénicher des pépites. Ces types de vêtements sont peu portés, voire vendus avec leurs étiquettes. Vous pouvez craquer sans vous ruiner. A cette période, vous tomberez sur de vieilles annonces, souvent mises en ligne en janvier. La négociation est possible. Si vous attendez décembre, à l'inverse, ce sera le flot de nouvelles annonces mais la demande sera élevée. A vous de voir ! 

noel_cadeaux_robe

Pixabay

Le menu de fête

J'ai toujours du mal à comprendre l'attrait de certains produits dit de fête alors qu'on les trouve en rayon toute l'année. Il n'y a bien que les litchis qui nous imposent la patience et le respect des saisons. Dans les Alpes, je suis témoin de files interminables de clients devant l'écailler. Euh ... pourquoi attendre décembre pour manger des huîtres ? Hormis attendre que les prix explosent, je ne vois pas !

Les prix sont également à la fête, mais pas pour le client. Le prix du homard s'enflamme. Perso, à 28 € le kilo pendant mes vacances estivales, ça convient à mon budget. A 80 €, c'est non, sans façon ! Idem pour le pâtissier de quartier qui se sent pousser des ailes. 20 € la pompe à l'huile, les étrennes sont déjà incluses ! Ne parlons pas de la bûche 4-6 parts (soyons honnêtes, elle est faite plus pour 4 que 6 personnes) à plusieurs dizaines d'euros. Un bon carrot cake à Noël et une super pâtisserie quand les tarifs reviendront normaux en janvier.

La qualité n'est pas toujours au rendez-vous, et c'est bien dommage. Partant du principe que ça fait fête, tout se vend. Il faut savoir faire le tri. 

noel_diner

Pixabay

Optez pour un menu qui vous plaît, qui colle à vos envies et vos attentes. La présentation compte beaucoup pour justement faire fête, la compagnie des convives encore plus. La seule sobriété à prévoir est au niveau de la consommation d'alcool. 

 


 

Revoir les listes de cadeaux de Noël

Lister les heureux élus 

La saison est propice aux étrennes, aux écarts de budget mais la sagesse reste de limiter les destinataires.

Vous pouvez tailler dans la liste sans passer pour une personne pingre. "Cette année, je gâte seulement les enfants !". Au moins les parents sont prévenus et il y a de fortes chances qu'ils se sentent partants pour en faire de même en retour. Charge mentale soulagée et dépenses allégées ! Il ne faut pas le sous-estimer l'achat imposé de cadeaux vire parfois à une corvée. Sans compter que cela grève le budget pour ses propres loisirs. 

noel_cadeaux

Pixabay

Vous pouvez également miser sur l'investissement personnel plutôt que de dégainer la carte bancaire. Une carte remplie d'émotion, une boîte de biscuits améliorés de Noël, une création personnelle (vive les DIY !) seront appréciés à coup sûr ! Mais peut-être que franchir ce pas vous gêne encore. 

Même s'il est convenu d'offrir des cadeaux, il n'est stipulé nulle part qu'il faille se saigner. Pourtant vous avez déjà prononcé ou entendu "non mais ça ne suffit pas, faut quelque chose de plus/de mieux/de plus gros". Je crois que c'est le plus difficile d'envoyer valser cette injonction quand on a été formaté à "devoir" faire un "beau" cadeau. Mais dans les faits, combien de fois vous auriez préféré recevoir une babiole à 5 € qui vous fait plaisir plutôt qu'un truc cher, moche, encombrant et inutile que vous n'osez pas revendre ou donner de peur que la personne qui vous l'a offert ne découvre que vous ne le possédez plus ? 

 

Instaurer un budget max et s'y tenir

Avoir un budget global et un budget alloué à chaque destinataire sera une aide précieuse pour finir le mois en toute tranquillité. Le seul qui doit être sur la paille à Noël est au centre de la crèche ! - riiires - 

"Plaisir d'offrir", oui, mais pas "à sec pour mes projets". Pensez aux autres, c'est très bien, s'oublier devant des conventions, c'est NON !

Faites réellement un tableau en listant :

- les destinataires : n'hésitez pas à réduire la liste, à offrir un cadeau pour un foyer au lieu d'une surprise à chacun. C'est assez radical pour diminuer les dépenses. 

- les idées de cadeaux : assurez-vous que le cadeau fera plaisir, visez juste, quitte à demander ou indiquer à un proche "je lui prends le Playmobil pompiers" (c'est acté !) Et si vous hésitez, misez sur la valeur sure, simple et efficace : la bonne bouffe ! Pour le coup, vous n'aurez pas à vous soucier d'un doublon, d'un ticket à fournir pour un retour, ni justement à respecter ce délai de retour. 

- le montant à ne pas dépasser : et ce montant est le vôtre, en fonction de vos revenus, pas celui que vous aimeriez mettre si vous aviez plus d'argent. Si le cadeau est hors budget, trouvez une autre idée ! C'est bien ce que vous faites en ce qui vous concerne, donc ne changez pas de braquet de peur du qu'en dira t-on. On dira juste que vous avez pris le temps et eu à coeur de faire un cadeau, basta ! 

noel_tirelire

Pixabay

Autant instaurer le budget est presque facile, le tenir l'est beaucoup moins. A croire que l'argent nous brûle les doigts. Le montant ne reflète pas forcément la réelle valeur du cadeau. Et si ce vase à 8€ d'une solderie provenait d'une boutique à la déco travaillée, quel en aurait été le prix ? 25 € au moins ! OK, et après ? vous offrez un objet, pas un ticket de caisse ! 

Au fil des semaines et des achats, tenez à jour ce tableau. 

Le dépassement du budget fixé peut vite arriver quand on étale les achats. Coups de coeur, achats compulsifs, et paf ! Vous explosez le compteur. 

Ne vous laissez pas déborder par votre générosité. 10 € par-ci, 10 € par-là, calculez ce que chaque petite dépense imprévue représente et convertissez-la en durée de travail qu'il vous faut faire pour la gagner. C'est assez radical pour reposer un article en rayon. 

Offrir du seconde main n'est plus tabou. Pour les plus réfractaires on peut trouver sur le marché de l'occasion des objets neufs dans leurs emballages d'origine : les fameux cadeaux qui n'ont pas fait plaisir. Ils retournent dans la boucle. 

C'est en revanche quelque fois chronophage. Par exemple, depuis deux ans, je cherche en vain sur Le bon coin deux objets vintages et fragiles (les vendeurs sont frileux sur l'envoi) qui évoquent un souvenir à une proche. Je sais pertinamment que le montant sera dérisoire mais que son plaisir sera énorme. Savoir que j'ai relevé son souhait au cours d'une conversation, que j'ai passé du temps, que cela la réjouira, ça n'a pas de prix ! Alors qu'il est tellement plus facile d'aller lui acheter une boîte de thé ou un parfum du top 3 des ventes. 

 


 

Je vous souhaite vraiment que cette édition de Noël 2022 soit la plus normale et joyeuse possible pour vous (oui, je parle comme une Miss France ! - riiiires - ).

Et que la seule sobriété concernera ce que vous aurez choisi de réduire en pleine conscience. On nous répète qu'il faut réinventer l'imaginaire autour de Noël ... si ça vous soulage de ne pas inviter Belle-Maman, c'est le moment ! - riiires - 

 

blanche