baux_de_provence

Après de multiples rendez-vous manqués, nous sommes enfin allés aux Baux de Provence. 

Nous n'avons pas fait la fine bouche concernant la météo. 

Direction les Alpilles ! et au passage un petit coucou aux flamants roses, aux taureaux et aux chevaux de Camargue. 

Alors quoi de beau aux Baux ? 

A nous la plongée médiévale, la quête de géologie et l'immersion artistique !

 


 

Que visiter aux Baux de Provence ? 

  • Le village

Village typique et classé, les Baux de Provence font figure de carte postale. 

Les touristes sont nombreux et tout est fait pour qu'ils consomment. Le moindre local commercial propose de la restauration ou des souvenirs de Provence. La concentration donne vite un goût d'overdose (un peu comme au Mont Saint Michel). 

Le parking à l'entrée du village est payant : forfait de 6 €. Puis en roulant 300 mètres vers les carrières de lumière, le stationnement anarchique est gratuit (notre famille pigeon a laissé 6 €). 

Les toilettes sont gratuites et sacrément bien intégrées à la géologie des lieux. 

 

baux_de_provence_etoile

baux_de_provence_alpilles

 

  • Le château fort en ruine

Le premier attrait pour nous était de voir les installations de Philip Haas rendant hommage aux célèbres natures mortes anthropomorphiques "Quatre saisons" d'Arcimboldo (à défaut d'avoir pu voir ces tableaux au Louvre en juillet).

Manque de bol, le matin par précaution on regarde le site internet et mince alors, l'expo est supposée s'être terminée depuis la veille. Heureusement les oeuvres ne sont pas encore parties pour un autre lieu. Ouf !

Le site est très étendu et permet de diluer les nombreux visiteurs. Quelques passages sont glissants, mieux vaut être en bonne condition physique et bien chaussé. 

Le château des Baux a la particularité d'être semi-troglodityque.

Outre la géologie, la présentation de reconstitutions de modes de défense (trébuchet, catapulte, bélier, bricole, couillard) permet d'aborder l'histoire. 

baux_de_provence_haas_arcimboldo_4_saisons

baux_de_provence_haas_arcimboldo_printemps

baux_de_provence_haas_arcimboldo_ete

baux_de_provence_haas_arcimboldo_automne

baux_de_provence_haas_arcimboldo

baux_de_provence_chateau

baux_de_provence_geologie_coquillage

 

  • Les carrières de Lumières

Les carrières servent d''écrin à la projection d'images animées tirées des oeuvres de Bosch, Brueghel et Arcimboldo. L'immersion artistique, visuelle et sonore, fait son effet !

L'expérience sensorielle est à tester au moins une fois. 

L'année prochaine c'est au tour de Picasso et des peintres espagnols d'être à l'honneur. 

Je sais qu'il est plus avantageux d'assurer la fréquentation avec les peintres classiques mais l'audace de l'art contemporain ne ferait pas de mal pour secouer l'offre artistique en Provence.

baux_de_provence_carriere_lumieres

baux_de_provence_carriere_lumiere

 

 


 

Combien ça coûte ? 

  • Le parking

Je vous l'ai déjà dit plus haut, c'est un forfait de 6 € (espère ou carte bancaire) pour la zone située à l'entrée du village. Plus loin c'est gratuit et toléré. 

  • Les entrées

Le tarif combiné pour le château et les carrières pour un adulte est de 16 €. Notre fille de 6 ans n'a pas eu à payer. 

  • Les extras 

Fait rare, il est possible d'acheter des bouteilles d'eau 50 cL à 2 € que ce soit dans les snacks du village ou la vitrine réfrigérée à l'entrée du château. Dans le château, toujours très bien intégrés, des distributeurs de boissons fraîches sont à disposition. 

Dans le village, l'offre de restauration couvre toutes les envies, de la petite faim sur le pouce, une gourmandise locale ou une glace, un menu classique ou même un resto 100 % jus et 100 % cru. 

La concentration des objets souvenirs donne satisfaction aux visiteurs qui aiment l'épicerie sucrée, salée, les savons, la lavande, les poteries, les cabas ... bref du provençal !

Dans les carrières, un petit snack permet de faire une pause dans un super décor et sans se ruiner. 

La boutique ne propose pas beaucoup de produits.  

 


 

Les précautions

  • La météo

Il y a toujours du vent aux Baux de Provence. 

En été, n'oubliez vraiment pas de vous tartiner de crème solaire, sinon vous allez le regretter. 

Hier, il fallait jongler avec les épaisseurs. 

Dans les carrières, bien sûr il fait plus frais mais il ne fait pas un froid de canard. 

  • L'accessibilité

Dans le village et le château, il faut se méfier des pierres lisses et de quelques passages difficiles qui sont signalés. 

Dans les carrrières, aucun souci. 

  • Le gain de temps 

Vous pouvez acheter vos tickets en ligne (sauf le combiné qui n'est vendu qu'en billeterie). 

 

blanche

 

* Photos - C'est bientôt Noël *