clementine_confite

 

C'est totalement le fruit du hasard mais c'est le premier jour du printemps que je vous propose la recette facile mais longue des clémentines confites. 

Si je m'y étais prise plus tôt dans la saison, je n'aurais pas eu à chercher de partout des clémentines bio. Partie remise ! disons que c'était un test. 

Plutôt que d'aller à Apt acheter des frutis confits, j'ai eu envie de les faire moi-même. 

Pour Noël 2014, ma mère nous avait régalé avec des clémentines confites maison. Et si visuellement elles n'étaient pas toutes parfaitement rondes, à la dégustation il n'y avait pas photo : le fait maison était bien meilleur que dans les grandes maisons. 

Les yeux fermés, j'avais réussi à identifier le goût du sirop maison. Disons que les confiseurs ont besoin d'alourdir le fruit (vendu autour de 40 € le kilo) et pour obtenir un fruit impeccable et lourd, ils les regonflent à la seringue. Je doute que ce soit du pur sirop mais plutôt du sirop coupé au glucose. En tout cas, le fait maison m'avait convaincu tant pour le goût que par l'économie assurée. 

Il y a quinze jours, j'ai enfin mis la main sur les dernières clémentines bio. Un calibre un peu gros par rapport aux petites corses que j'espérais trouver. 

Ajouter cinq jours à les regarder dans la corbeille à fruits, et autant de pousse de mon poil dans la main. Petit rappel à l'ordre du chéri : "tu les fais quand, parce qu'elles finiront pourries". 

Oui oui !

Donc le 10 mars j'ai commencé le processus. Dix jours plus tard nous avons eu ce cher fruit confit en dessert. Ahhhhhh ! enfin !

 

Les ingrédients 

  • 5 clémentines bien fermes
  • 275 g de sucre (+ 4 cuillères à café pour jour 6 à jour 9)
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 25 cL d'eau

 

Les étapes 

Jour 1 : dans un saladier, plonger les agrumes dans de l'eau froide. Changer l'eau deux fois dans la journée. Cette étape permet de retirer l'amertume. 

Jour 2, jour 3, jour 4 : renouveler l'opération de jour 1.

Jour 5 : faire bouillir de l'eau dans une casserole. Ajouter le sel. Plonger les clémentines. Une fois que l'ébullition reprend, laisser les fruits 8 minutes (feu doux à moyen). Retirer les agrumes avec une écumoire. Les plonger dans un saladier rempli d'eau froide (pour stopper la cuisson et maintenir une belle coloration des fruits). 

Sécher les fruits avec du papier absorbant. Placer les fruits dans une casserole. 

Dans une deuxième casserole, faire fondre le sucre dans l'eau. Maintenir l'ébullition 1 minute et verser sur les clémentines. Remettre à chauffer cette casserole. Dès ébullition, compter 6 minutes de petits frémissements. Retirer du feu, laisser reposer et macérer 24 heures à température ambiante. 

Jour 6 : retirer les clémentines de la casserole. Mettre à ébullition le sirop pendant 2 minutes dans l'objectif de le faire réduire. Ajouter une cuillère à café de sucre. Plonger les clémentines. Laisser les frémissements pendant 8 minutes. Piquer les fruits avec un cure-dent ou une fourchette (la peau des clémentines se refermera très vite avec le sirop). Laisser macérer 24 heures à température ambiante. 

Jour 7, jour 8, jour 9 : renouveler les étapes de jour 6. 

Jour 10 : les clémentines sont enfin confites ! les égoutter et les déguster. Sinon les stocker dans un bocal hermétique et dans leur jus. 

 

clementine_confite_recette

 

 

La recette demande de l'anticipation et une petite rigueur (il faut savoir où l'on en est dans le décompte). 

J'ai hésité à tout faire dans une cocotte en fonte, finalement j'ai opté pour les casseroles sur une plaque à induction à feux doux (3-4 et notre plaque va jusqu'à 9). 

Si vous êtes gourmands ou curieux, sachez que le jour 5 et le jour 6, le sirop obtenu a un sale goût, typique d'un célèbre anti-histaminique ou des sirops anti-toux. La cause ? l'amertume des fruits et le jus qui en sort suite aux perforations à la fourchette. Plus les cuissons s'enchaînent plus le sirop réduit, et concentre les saveurs. 

Ne vous tracassez pas quant à l'apparence des fruits. Après certaines cuissons, on voit la peau des clémentines se rétractait pour laisser apparaître les quartiers, on dirait des petites citrouilles. Puis la chair se gonfle avec le sirop, pour se dégonfler jusqu'à la cuisson d'après.

Pour une première, je suis très satisfaite. Dès octobre, j'aurai l'occasion de m'y remettre pour améliorer leur aspect. Je pense que quatre fruits à la place de cinq auraient moins souffert dans la casserole lors des manipulations. 

blanche

* Photos - C'est bientôt Noël *