banque-d-images-et-photos-gratuites-libres-de-droits-téléchargement-gratuits-144

Certains le savent, je suis née dans les Alpes. Les vacances aux sports d'hiver sont pour moi d'une grande banalité. 

Mais c'est loin d'être le cas pour tout le monde. 

Si vous avez cassé votre tirelire pour aller au ski, car oui c'est un budget quoi qu'en disent les professionnels du tourisme en montagne, que vous soyez habitués ou pas, je suis presque sure que vous n'avez pas pensé à tout. 

 

L'EXPERIENCE

De quel droit je me permets donc moi l'ex-locale de m'avancer sur vos oublis ?  

C'est qu'à force de vous voir :

  • en file indienne à la sortie de l'autoroute (le pire étant la semaine de février commune aux ex- zones de vacances scolaires B et C)
  • en panique avec deux centimètres de neige sur la route
  • en détresse quand il faut chaîner pour passer un col
  • vous geler en dehors de votre véhicule qui a patiné et se retrouve sur le bas côté en attendant une dépanneuse
  • ou encore tout étonnés à finir la nuit dans un gymmase avec pour confort un lit de camp et un plateau repas de fortune

Je pourrais tenir un recueil de vos écueils. Je préfère vous mettre en garde afin que vous soyez tout guillerets à l'arrivée.  Ahhhh la neige ! après tant d'heures de route ! 

 


LES FAITS

Vous allez au ski en voiture.

Comme pour une dissertation de philo, on relève les notions, enfin ici les mots clés et on décortique. 

Au ski : vous allez skier sur de la neige. Ah ah, la blague ! et bien la neige, il y a de fortes chances qu'elle ne soit pas que sur les pistes mais partout ! sur la route, sur les côtés, en train de tomber, et le pire du pire c'est la congère : une tempête de neige qui se déplace et forme un mur. 

En voiture Simone ! : votre voiture quand vous l'avez choisi ce n'est certainement pas pour rouler sur la neige. Et si vous pensez qu'assis dans votre gros 4X4 de luxe vous ne craignez rien, ce n'est pas si sûr. C'est même bien dangereux de se croire en pleine maîtrise, le roi du monde mais pas l'as du volant sur plaque de verglas ou neige. 

 


 

LES CONSEILS PRATIQUES DE BON SENS

Avis aux vacanciers des pistes, novices ou habitués dont l'ange-gardien est en RTT.

  • S'équiper en pneus d'hiver, à défaut si vous ne fréquentez pas réguilièrement les stations, achetez des chaînes. Et des chaînes adaptées à votre modèle de véhicule, ça semble bête, mais par exemple pour notre voiture neuve, ce fut la plaie pour l'équiper. Si un proche vous dépanne avec un jeu de chaînes, vérifiez que ce soit compatible sinon vous vous encombrerez pour rien et lors du montage vous allez vous agacer pour rien. Oubliez les "chaussettes"à pneus qui sont tout de même moins efficaces. 
  • Les chaînes dans le coffre c'est très bien, mais savoir les mettre c'est encore mieux. Rien de tel que de se prêter à l'essai sur un parking ou dans votre garage. Parce que si tout le monde doit chaîner pour passer un col en montagne, et que vous devez compter sur les autres bras cassés, vous aurez bien froid en attendant une âme charitable (souvent un local qui est exaspéré). Et sur un parking, au calme, sans froid ni neige, ni klaxon, ce sera nettement plus détendu de prendre vos repères.
  • Vérifiez la pression de vos pneus. N'oubliez pas de tenir compte du poids de la galerie dans laquelle vous allez entasser tout ce qui est indispensable à votre séjour. Vérifiez aussi vos éclairages (rien de pire que de ne déjà rien y voir avec les bourrasques de neige alors si en plus vous n'avez "qu'un oeil" ..), votre batterie (aïe le froid ça ne pardonne pas sur une vieille batterie et la garagiste local se frottera les mains "gros naïf en vue !").
  • Faites le plein de carburant. Selon votre itinéraire, une fois le panneau "dernière station service de la vallée" et avant de grimper en station de ski, vous aurez l'air chouette à prier sainte Rita (inutile d'aller sur Google, je vous le dis, c'est la sainte patronne des causes désespérées). Votre GPS vous rappellera l'existence de la dernière station de la vallée ... mais aussi la présence du garage du coin. Payer un remorquage pour ça c'est faire une croix sur les extras prévus. 
  • Encore plus qu'ailleurs il est indispensable d'avoir une lampe de poche ET des piles chargées. La lampe sans batterie ça ne sert à rien. Et comme on ne se sert jamais de cette lampe qui squatte la boîte à gants c'est forcément quand on en a besoin qu'elle nous lâche. A défaut vous pouvez encore compter sur votre téléphone en mode lampe. 
  • Avoir un triangle de signalisation et des gilets pour chaque occupant du véhicule est normalement un requis mais peut-être que vous ne les avez pas (souvent un seul gilet, au mieux deux, mais pour les enfants qui regardent des DVD à l'arrière, vous y avez pensé ?).
  • Achetez (ou rachetez si vous ne savez plus où il est) un grattoir à neige, ça ne coûte pas grand chose et c'est tout de même plus adapté que votre carte de fidélité de supermarché. La bombe anti-givre est pas mal aussi, pas écolo. 
  • Les trois piliers : avoir à boire, à manger, de quoi se réchauffer. Vous avez XXX km à parcourir soit environ X heures de conduite mais la météo, un accident devant vous et tous ces gens qui ont aussi envie de skier au même endroit que vous et à la même date que vous forment des embouteillages. Alors la petite bouteille d'eau et le paquet de bonbons ne feront pas long feu. Les bouchons c'est lourdingue mais quand les heures s'accumulent et qu'il vous faudra peut-être attendre que ce soit la sécurité civile qui vous installe dans un gymnase, que le préfet sera dans tous ses états, que BFM viendra filmer les friands de talk en direct, vous aurez été bien heureux de grignoter, vous hydrater et vous réchauffer dans votre voiture. Je pense encore plus aux familles avec des bébés qui ont besoin d'eau pour les biberons. Ne rogner pas. Ca ne se réduit pas le stock d'eau. Prenez de la nourriture. Pour vous chauffer, c'est tout petit, pas cher, et phénoménal : la couverture de survie achetée au supermarché au rayon parapharmacie.
  • N'oubliez pas non plus de charger vos téléphones portables et d'emporter aussi une batterie externe.

 

banque d' images et photos gratuites libres de droits-téléchargement gratuits

Là, vous vous dites que je vous prends pour des neuneus et qu'en prime je dresse un tableau catastrophique de votre trajet. 

Je peux vous assurer que j'ai connu des tempêtes de neige à devoir rester derrière le chasse-neige ou ne pas en croiser un et se demander quand la neige cesserait de tomber, les embouteillages de folie dans le sens Paris-Grenoble sur le dernier tronçon commun avec ceux qui partent vers Chambéry, mais aussi devoir patienter avec tous les Marseillais venus dans les Alpes du Sud (2 h de trajet en temps normal et se faire 2h + 1h de bouchon pour les 5 derniers km avant le péage). Je n'oublie pas les mamans (envoyées par leurs chauffeurs) venues taper à la vitre pour quémander de la nourriture pour les enfants, et le pire du pire en remontant à Paris en février 2005, j'ai assisté à une scène effroyable... je vous raconte : ralentissement brusque en pleine côte, warning, grosse interrogation car pas circulation en accordéon précédemment. Deux gamins d'une dizaine d'années qui courent entre les files pour récupérer des skis tombés du toit. L'inconscience des parents. Des skis mal fixés à 130 km ça peut provoquer un accident mortel derrière mais envoyer ses gamins les récupérer pour pas perdre son matos, c'est irresponsable. Ils sont foutus vos skis ! soyez déjà contents de pas avoir de morts sur la conscience, à commencer par les vôtres. Je revois encore ses gamins courir façon La petite maison dans la prairie, sortis de nulle part du haut de cette côte et chercher les skis. Et oui, on peut avoir une berline, aller au ski en Savoie et être écervelés et préférer ses skis à ses enfants. Mes parents étaient avec nous en voiture, jamais ils n'auraient imaginé voir ça. La nature humaine ne cessera de nous surprendre ... 

banque_d_images_gratuites_libres_de_droits_cco_t_l_chargement_illimit__231_1560x1037

Prudence sur les routes ! et amusez-vous bien sur les pistes. Ne vous moquez pas de ceux qui galérent avec leurs chaînes.  

Et à votre retour, l'impératif sera de laver votre voiture parce que si le sel d'épendage vous évite de glisser sur les routes, il est corrosif. 

blanche

* Photos - Fotomelia *