fleur_hiver

 Daily Dose of Stuf

Chez nous il y a toujours des fleurs, j'ai hérité de cette tradition de ma maman.

Le marché du samedi était le point de ravitaillement. Je me souviens des vendeurs qui se gelaient sous les bâches et avaient une bouteille de gaz sur leur stand pour que les fleurs ne gèlent pas. En été, le jardin était le fournisseur. 

En résidence étudiante, j'étais la seule à avoir des jardinières. De toute façon vu mon cursus, je n'étais plus à ça près comme étiquette. - rires -

Ensuite à Paris, j'ai été préceptrice auprès d'enfants de grandes familles (le salaire en revanche était bien petit - moins drôle -). Je profitais quelques heures par jour du confort (loin de nos 17m² puis 50 m²), de somptueuses décorations, de toiles que plus personne ne devait admirer si ce n'était le personnel. Quand j'arrivais, j'avais toujours les yeux qui furetaient la présence de la moindre nouveauté. Je me régalais de voir le roulement des bouquets. C'était mon plaisir à moi. Qu'ils aient été posés en attente de découverte sur une sellette, mis en vase dans un salon, fanent dans un coin pour prolonger le plaisir ... je n'en perdais pas une miette. 

La dernière famille que j'ai laissée devait le savoir (en fait, non - rires -). J'ai eu un feu d'artifices de fleurs pendant neuf mois (ce qui compensait le caractère pourri du fils, humm, disons qu'il était atta-chiant). 

Depuis cette époque, oui je parle comme les aînés - rires - , mes goûts ont évolué. La jeune fille qui "monte" à Paris, pousse les portes des grandes maisons, est ébahie par le travail grandiose de grands fleuristes et en attrapent de beaux souvenirs, a carrément revu ses rêves fleuris.  Oui, jai vielli grandi. 

Ca tombe bien parce que mon budget fleurs lui n'a pas grossi (je voulais éviter la répétition il n'a pas grandi, mais je réalise que je pourrais voir la répétition dans l'autre sens, j'ai grossi aussi. - pas drôle du tout - 

 

Depuis j'aime la simplicité qui met en évidence la beauté des fleurs. Et ça tombe bien parce que c'est à ma portée. 

Vive le marché aux fleurs ! retour en enfance, youpi ! sauf que c'est moi la maman dans l'histoire. 

Alors les fleurs à venir seront celles choisies par ... l'enfant reine (pour de vrai elle a un prénom de reine). 

Au choix des amaryllis, des renoncules, des anémones, des choux, des jacinthes ... on verra ! 

 

bouquet_jacinthe

Eleonore Bridge

jacinthes blanches verrerie

Roselia Garden

Afficher l'image d'origine

L'Art qui pousse

Mokkasin: to do 6 meter bord -★-:

Mokkasin

Afficher l'image d'origine

Buckinghams

eucalyptus and white amaryllis in a simple glass jar - lantern and tine k light - MITT VITA HUS:

 Mitt Vita Hus

renoncule_blanche_10_tiges

France Fleurs

La Maison Poétique

IMG_1129

Endlessly Enraptured

choux + à la mode de chez nous:

Tara Hurst

J'espère que vous vous offrez régulièrement des fleurs. Si ce n'est pas le cas, il y a un début à tout.

Pour le prix d'un magazine, d'un café en terrasse, d'un ticket de Loto ... on a un petit bouquet au marché. Si, si, je vous le dis ! 

 blanche